Trompe-l’oeil

Objets inanimés…?

Ce miroir se ballade par le monde, il s’y insère idéalement. Sa forme d’œil suggère une présence dans l’espace, le support sur lequel il se pose prenant instantanément corps. Au gré de ses voyages, il fait émerger un monde habité par des personnages étranges. Que regardent ces créatures? Elles semblent pouvoir répondre à cette question dans un langage inaudible ; car un arbre avec des yeux a déjà presque une voix. Dans le même temps, un  miroir constituant l’intérieur de l’œil anime ce regard en projetant l’image virtuelle et mouvante de la réalité. Cette caractéristique, ainsi que ses lignes discrètes et souples, lui assurent de toujours parfaitement s’adapter au contexte environnant.

Cette mise en abîme de l’imaginaire et du virtuel crée une confusion psychique. Qui est le plus réel, le fantasme ou le reflet? Et si deux yeux constituent immanquablement un regard, alors suis-je regardant ou bien regardé? Dans ce jeu de miroirs, le regard se referme sur lui-même.