La tête en l’herbe

– Support suspendu pour un jardinage aérien –

La tête en l’herbe, 2012 – Modèle déposé à l’INPI

En s’inspirant des techniques de cultures hors-sol, ce projet permet d’optimiser les espaces extérieurs disponibles pour y développer des jardins suspendus.

La prise en compte radicale du contexte urbain crée une forme inédite de jardinage : les substrats biologiques sont remplacés par un moindre volume de substrat neutre (feutre horticole) imbibé d’eau et d’engrais. Arqué dans l’embrasure de la fenêtre, ces jardinières suspendues permettent le développement d’un rideau végétal. La ville apparait à la fenêtre, filtrée de ses composantes agressives (bruit, pollution, éclairages et vis-à-vis). Réconciliée avec la vie végétale, elle compose un paysage exotique inattendu, mélange d’un horizon urbain et d’une forêt luxuriante.

Projet imaginé et réalisé en collaboration avec Vincent Capmartin.
 
Publicités